Apanthomancie

Quel animal à quel moment?

Oui, c'est encore une fois l'observation de la nature qui entre en jeu dans cet art divinatoire puisque l'on tirait des interprétations des rencontres avec des animaux sauvages.

Comme nous le voyons dans ce dictionnaire de voyance, les choses dans lesquels on lisait l'avenir étaient nombreuses. Aujourd'hui le nombre de voyances à fortement diminué et cela est assez logique car cela va avec la diminution des croyances.

Les signes
C'est le type d'animal qui servait de base donc par exemple si on faisait une rencontre avec un lièvre c'était signe évoquant le stress à venir.
Autre exemple, la rencontre avec un écureuil qui était un signal montrant qu'une période de disette s'annonçait et qu'il était préférable de faire des réserves.

Avec une vipère paradoxalement le signal envoyé n'était pas un signe de danger mais le présage d'un changement ou d'une reconversion.Ensuite il y avait des subtilités avec les oiseaux en fonction de leur race, un rapace n'ayant pas la même signification qu'un migrateur.

Le sanglier était mauvais signe, le signe que des changements mauvais étaient à prévoir comme un vol ou un incendie, une perte.

Avec cette forme de voyance il n'était bien-entendu pas possible de faire des prédictions en fonction de questions précises, il fallait attendre de voir des animaux donc c'est le hasard qui était interprété. Une fois encore, la vie citadine de l'humain d'aujourd'hui ne permet plus tellement de pratiquer l' apanthomancie mais il faut dire que cette voyance ne brille pas de toute façon par sa facilité de mise en oeuvre.