La bélomancie

Prédire avec des flèches

Au temps où les archers formaient une part importante des armées, une voyance vit le jour: La belomancie. Cet art divinatoire consiste à utiliser une flèche pour choisir une direction. Aujourd'hui on dirait plus qu'on laisse le sort choisir plutôt que les dieux mais dans les anciens temps, les croyances étaient plus fortes et surtout plus diverses.

Comment pratiquait-on cet art?
Deux solutions se présentaient à la personne qui voulait des réponses, à savoir une première qui consistait tout simplement à faire tourner la flèche sur elle même et de faire son choix en fonction de la direction montrée par la pointe.La seconde solution était plus subtile puisqu'on marquait les flèches avant de les mélanger et d'en tirer une au hasard. Le nom de la ville inscrit dessus indiquait la direction à prendre.On se demande si les plus grands chefs utilisaient cette méthode. Il se trouve que les plus grands conquérants consultaient des oracles et qu'aujourd'hui encore des dirigeants, même si ils ne s'en vantent pas, consultent les astres. Les plus grands on souvent utilisé la voyance pour manipuler les foules mais au fond bon nombre d'entre eux n'y croyaient pas vraiment, à l'image d' Octave qui préférait faire confiance à son sens de la stratégie. Mais des généraux ont souvent utilisé la voyance durant les guerres, avec plus ou moins de succès...

Aujourd'hui
Il n'y a plus assez d'arcs en circulation pour pratiquer la belomancie mais quand on y pense, il existe toujours des gens qui tirent à pile ou face  pour prendre une décision, qui s'en remettent à la chance en général avant de faire certaines choses. D'une certaine manière, donc, la belomancie n'est pas complètement morte, c'est juste que l'on n'utilise plus de flèches pour tirer au sort.

On assiste aujourd'hui à un rétrécissement du nombre de voyances, même en voyance gratuite le nombre de support reste faible et peu de nouvelles formes voient le jour. Cela est sans doute dù à la diminution des croyance mais aussi au fait que les nouvelles formes de voyances n'ont plus cette part de mystère que seul le temps à laissé aux pratiques anciennes.