Comment gérer son stress au travail?

Non à l'angoisse!

C'est un des pires fléaux de notre société. Une étude montre que plus d'un travailleur sur cinq en Europe souffre de stress au travail. C'est énorme quand on pense au nombre de personne que cela représente.

Le stress provient de plusieurs facteurs
Du chef qui en demande trop, aux collègues qui exploitent nos faiblesses ou se mettent à plusieurs pour nous faire souffrir, les causes ne sont pas si nombreuses mais les effets peuvent être dévastateur sur une personne et sa famille. Ce qui se passe la plupart du temps c'est que les personnes vont au travail à reculons, elles attendent le week-end avec impatience et finissent par ne plus pouvoir penser à autre chose qu'au travail. Il faut faire changer cela.

Avant de se jeter dans le vide

Gérer ses angoisses

Il faut en premier lieu bien identifier les causes de ce stress.
Si c'est un chef qui vous fait souffrir ce n'est pas la même chose que si ce sont des collègues.
Le chef, on peut le gérer en en parlant à la médecine du travail, en ayant une discussion avec le directeur général de la structure ou avec une personne plus élevée dans la hiérarchie que votre chef. Dans ce cas, il ne faut pas garder les choses pour soi.

Dans le cas où vous êtes la tête de turc de plusieurs collègues, là, c'est plus dur. Il va falloir faire preuve de force morale et peut-être en parler discrètement à la hiérarchie mais seulement si vous êtes certaine que les collègues en questions ne sont pas en cheville avec ladite hiérarchie. Si votre chef et vos collègues ont l'habitude de se voir hors du cadre du travail ou si ils sont très amis, alors là encore, pas le choix il faudra en parler à la médecine du travail et en haut lieu pour tenter de changer de poste, pour aménager vos horaires si cela est possible.

Faire un travail sur soi
Mais le simple fait de changer de poste ne suffit pas. Il faut aussi savoir pourquoi vous en êtes arrivée là pour ne pas reproduire cette situation par la suite. Par exemple si vous êtes d'un naturel à trop faire confiance, à être trop sympathique, aimable avec les autres, il faudra changer et apprendre à vous affirmer. Car si vous ne faites rien, les choses risquent de se reproduire à l'avenir.
 
Savoir dire non
Il faut apprendre à dire non. Quand un collègue vous demande de lui-même de faire une tâche qui ne vous incombe pas, il faut l'envoyer sur les roses, gentiment mais sûrement. Car le fait de dire non sera déjà un signal fort qui leur sera envoyé. 
Ensuite il ne faut surtout pas faire de grande phrases pour ne pas vous embourber dans des explications qui vous feraient passer pour faible mais aussi pour accentuer la fermetté de votre détermination.

Surtout ne pas s'énerver au mauvais moment
Le pétage de plomb qui arrive au mauvais moment est aussi un aveux de faiblesse. Ne leur faites pas ce cadeau. Il faut garder ses bons mots pour le bon moment, celui qui est à-propos, en accord avec la situation. Il faut aussi quelque part jouer la comédie car si il n'est pas dans votre nature de vous imposer il faudra pourtant que les autres y croient d'ou l'intérêt de répondre par de petites phrases sèches et directes.Courage! Vous n'allez pas vous prendre la tête pour ces gens qui se fichent de votre sort?