L'illuminisme

Une idée ancienne

Ce rapport particulier à Dieu existe depuis le XVIIIe siècle et aborde la religion du manière plus centrée sur l'homme que les autres courants qui l'abordent en se concentrant avant-tout sur Dieu. Avec l'illuminisme l'homme n'est pas obligé de suivre des préceptes strictes édictés par la religion mais il à le droit de s'exprimer et à même le devoir de s'affranchir de certains carcans comme l'histoire et même la notion de temps qui prend une autre valeur ici.
Ce qui compte avec cette théorie est de laisser le spirituel personnel s'exprimer et non pas une doctrine stricte.

Une pensée ouverte
Là ou les autres courants sont très centrés sur-eux même, l'illuminisme ne rejette pas forcément les autres manières d'aborder la spiritualité ainsi il y a une place pour l'ésotérisme dans cette pensée. Cela-dit, ce courant reste proche des idées de base de la religion chrétienne et ne prétend pas faire un schisme avec elle.

Figure de L'illuminisme

Les textes saints sont un sujet d'étude et l'illuminisme s'éfforce d'étudier la bible en fonction du sens qu'elle pourrait cacher. Jusque là rien de bien nouveau mais il est vrai que cette méthode cherche à comprendre les choses en lisant entre les lignes, en cherchant à comprendre les messages de la bible.

Une vision en accord avec son temps
Le fait de voir la religion non plus comme un dogme à suivre à tout prix mais de remettre l'homme au centre des choses est une manière de pensée qui va bien avec le XVII e siècle.

En ayant non plus une approche divine de la vie, on démystifie le rapport aux dirigeants politiques, au clergé et quelque part cette partie de la spiritualité fait partie de tus ces signes qui amèneront à la révolution mais aussi à l'affranchissement de la population de la pensée unique catholique. 

En laissant le religieux, l'esprit peut s'exprimer
Il est clair que la religion catholique ne laisse pas grande place l'homme prit dans son individualité. Le fait que Dieu et Jésus-Christ soient au centre de tout est très significatif et le fait de ne plus penser cela était une idée particulièrement révolutionnaire et forte.

Un courant qui n'a jamais vraiment prit
Sans doute parce que l'Eglise ne le voyait pas d'un très bon oeil mais aussi tout simplement car elle arrive un peu tôt dans l'histoire, il est clair que l'illuminisme n'a pas réussit la percé qu'il aurait dû faire. Dans un monde où la majeure partie des gens ne savaient pas lire, où ils n'avaient de toute manière pas un véritable accès à la culture et où l'idée religieuse était véhiculée par les seuls prêtres, il était presque couru d'avance que rien d'autre ne pouvait réellement émerger.
Pourtant ce courant est intéressant sur par bien des aspects et est aussi plus souple et plus respectueux de l'humain que ne le sera jamais la religion catholique qui considère qu'il faut d'abord souffrir pour mériter le paradis. C'est dommage car un petit peu de douceur dans le malheur catholique ne ferait sans doute pas de mal.