Parler de la mort en voyance

Une question délicate

Il est des sujets qui sont toujours difficiles à aborder comme la maladie ou la mort. Pourtant un voyant qui fait bien son travail ne doit rien cacher du tirage qu'il réalise, de ses résultats de voyance.
Par exemple un tirage de tarot qui présage de mauvaises choses est un paramètre que le voyant doit prendre en compte et savoir amener à son consultant 
Pourtant quand on parle des cartes, la mort ne signifie pas obligatoirement la notion de décès.

Dans le tarot

l'arcane sans nom dans le tarot de marseille est une carte compliquée car elle représente la mort mais ne signifie pas obligatoirement qu'un décès aura lieu.
En tarologie, un tirage qui à la mort avec lui parle souvent d'un changement radical, pas d'un décès pour soi pou pour les proches.

Une réalité de la vie

Il ne faut donc pas tout rejeter, la mort est l'aspect le plus difficile a vivre qui soit, sauf peut-être pour certains croyants qui l'abordent avec une sérénité affichée. Mais comme la voyance doit aborder ce sujet, elle ne doit pas l'éviter.
Attention a certains "voyants" qui utilisent trop l'idée de mort pour fidéliser le client, on les repèrent par le fait qu'ils prennent cher, insistent sur le malheur en général et demandent plus d'argent pour chercher des éléments de réponses supplémentaires.
La majeure partie des voyants abordent le décès avec tact, en général ceux qui connaissent leur métier ne font pas d'erreurs de ce coté et ont l' honnêteté de dire au consultant pour le rassurer que la voyance n'est pas une science exacte et que si nous devons tous nourrir, ce n'est peut-être pas pour tout de suite...



Pour d'autres c'est le contraire. Pour fidéliser le client les chefs d'équipe de plateformes audiotel passent le mot et disent à leurs opérateurs de ne pas être trop négatifs dans leurs paroles et de ne pas parler de la mort. Nous venons de le voir avec les médiums qui en font leur fond de commerce. Eux c'est différent puisqu'ils font croire qu'ils communiquent avec les morts. Mais de plus en plus de sociétés en ligne ne veulent pas faire cela et préfère que leurs clients restent sur des notes positives car cela lui donnera envie de revenir et de faire marcher le bouche à oreille. Car un client satisfait c'est un client qui revient et c'est un client qui parle de ce qu'il a aimé autour de lui.

Faire la paix avec soi-même

Si on parle de ce point alors nous voyons bien que ce qui compte c'est de savoir quelle est notre propre approche à la mort. Dans la majeure partie des cas il faut distinguer sa propre peur de mourrir avec celle de voir un proche disparaître. Quand nous faisons des recherches sur ce point nous voyons bien que ce qui compte c'est de savoir qui nous n'avons pas la même approche dans tous les cas.
Nous pouvons avoir peur de disparaître, nous pouvons avoir simplement peur de souffrir avant de disparaître et nous pouvons avoir envie de savoir ce qui se passe après car nous n'acceptons pas la mort d'un proche ou la nôtre.

Dans le cas de la communication avec l'au-delà la voyance ne peut pas aider. Il faut savoir que comme pour les chiffres du loto, il n'y a aucune méthode de voyance qui permette de savoir comment se passe la vie après la mort, dans aucune manière de faire il n'est possible de savoir si une personne est bien ou mal là ou elle est avec une grande précision. Parfois avec les cartes certains arrivent à prédire la date approximative de leur mort mais il n'est pas possible de savoir si ils ont raison avant leur décès...
Mais dans tous les cas il faut se mettre en face de ses propres peurs et se demander pourquoi on se pose ce genre de question. Il est certain que nous ne pouvons rien contre la mort, il n'est pas possible de l'arrêter alors il faut vaincre nos propres peurs et cela est très difficile. Nous sommes conscients de notre propre finitude, il faut alors l'apprivoiser. Le plus difficile est souvent pour les personnes intelligentes car elles ne vivent pas au jour le jour mais anticipent les choses du coup elles pensent plus à la mort que les autres.