Comment savoir si c'est le bon?

Dois-je vivre avec lui?

Cette question de nombreuses femmes se la posent au début d'une relation amoureuse qui prend corps.
On se demande souvent si la relation ne va pas tourner au vinaigre si on vit à deux ou si on se rend compte que l'autre n'est pas celui que nous pensions. Mais pourtant, il faut prendre le risque, un risque qui suscite tout de même le questionnement.

Poser la question est déjà y répondre
N'y allons pas par quatre chemins, le fait de se demander si la personne qui nous plait pourrait partager notre vie c'est déjà faire preuve d'un doute. En effet, les gens qui prennent la décision de vivre ensemble le savent rapidement et savent qu'il n'y a pas d'autre choix qui s'offrent à eux.

Comme une évidence
Prendre la décision de partager la vie de l'autre se vit en général comme une évidence, l'amour, l'envie de se réveiller auprès de celui que l'on aime, de le retrouver le soir, de le caliner est une chose qui ne se contrôle pas, qui ne se pense pas, elle se vit. Dans ce cas, il n'est nulle place laissée au doute.

Une passion qui ne se conceptualise pas

Non, elle se ressent, elle se vit, au pire elle se voit mais en aucun cas elle ne peut-être le résultat d'un raisonnement logique. Ainsi on ne devient pas amoureux en y réfléchissant et en pesant le pour et le contre, on ressent l'amour et ensuite on peut se poser la question de savoir si elle est bien raisonnable. Mais en attendant, on ne contrôle rien.
Tout cela, on le sait au fond de nous même alors quand on ressent le désir de vivre avec quelqu'un, on le sait aussi. Mais pourtant on trouve dans les forums des femmes qui demandent conseils aux autres.

Il est parfois vrai que certaines aiment des hommes mauvais, des hommes dont elles savent qu'ils ne sont pas vraiment amoureux d'elles mais pourtant elles aiment, c'est comme ça. Encore une fois c'est la passion qui parle. En général, on n'aime pas celui qui est trop facile à avoir. La facilité n'a tendance à engendrer que le mépris chez l'autre car homme ou femme on préfère les gens forts, ceux qui résistent mais pas les faibles car la nature n'aime pas les faibles, c'est une loi naturelle.

Tout est question de chimie
Oui, tout cela est le résultat d'un bouillonnement dans notre cerveau. Certes on peut réfléchir au fait de se marier pour des questions de papiers et de contrats mais pour le reste ce n'est pas le cas.
Par conséquent, on sait quand on aime assez quelqu'un pour vivre avec lui. Si on aime on le sait, c'est comme ça. D'ailleurs la plupart du temps, au début on aime tout chez l'autre, y compris ses défauts que l'on ne voit pas ou ne veut pas voir. Ensuite ça se gâte, et là ou on accepte ou on part mais ça, c'est une autre histoire...